Je suis Marie. J’aimerai vous transmettre un message sur ce que l’humanité fait aux enfants aujourd’hui. L’ombre actuellement sur votre planète a essayé et continue toujours de maltraiter l’enfance car quand on maltraite l’enfance, on maltraite en même temps ce qu’il va devenir.

L’ombre sur cette terre fait du mal aux enfants afin que ce mal là puisse grandir. Ne le voyez vous pas ?

Alors oui, certains d’entre vous, ceux qui vivent dans ce pays le Québec, sont choqués actuellement par ce qu’il se passe dans les écoles. Et moi Marie j’aimerai vous dire que vous avez le droit d’être offusqué, d’être indigné de ce qu’il se passe car maltraiter un enfant n’est pas divin, n’est de l’amour.
Oui, c’est un outrage à Dieu.

Alors non. Vous ne devez pas restés indifférents à ce qu’il se passe car chaque adulte a une responsabilité envers chaque enfant car les enfants sont la continuité de la société.

Ils sont le futur de la société. Si vous ne vous intéressez pas à ce qu’il se passe actuellement avec les enfants vous contribuez à la maltraitance future de la société. Voyez vous cela est beaucoup plus qu’une question de santé ou ce qu’il se passe dans vos écoles

Ce qu’il se passe actuellement dans vos écoles est l’insémination d’une semence de mal qui ensuite va grandir dans votre société et ensuite créer des maladies, des psychoses.

Est-ce que c’est cela que vous voulez dans le monde ? En tant qu’adulte vous avez cette responsabilité de ne pas laisser faire cette insémination du mal dans les écoles du Québec.

Oui, il est temps pour nous de vous dire que cette insémination est volontaire et fait exprès pour la perpétuation du mal.

Entendez-nous bien, nous ne jugeons point.
Nous sommes dans une profonde compassion comme nous le sommes tjrs.
Néanmoins nous devons vous dire que vous ne devez pas laisser faire cette insémination du mal car sinon vous serez vous aussi responsable, en tant qu’adulte et membre de cette société, d’avoir laissé faire et créé ce mal.
Le comprenez-vous bien ?

En tant qu’adulte vous avez une responsabilité sur tous les enfants de votre société. Les enfants ne sont pas forcément les enfants des parents ce sont vos enfants aussi. Ce sont les enfants de la société dans laquelle vous faites partie.
Vous, humains, vous vous pensez encore trop individualisés, isolés de cet organisme collectif que vous appelez société.

Alors d’accord, il y a des pays, des races, ces séparations là. Mais le concept de nation a été créé afin que vous puissiez comprendre ce que cela veut dire d’être Un dans un territoire et une population donné.

Les enfants de votre nation sont vos enfants. Vous ne devez pas laisser faire ce qu’il se passe actuellement dans la maltraitance.
De quelle maltraitance je parle ? Je vous parle de contrôle.

Ne savez-vous pas que le contrôle est une maltraitance ?
On vous ment. Le contrôle n’est pas la sécurité.
Le contrôle est une domination et un enjeu de pouvoir sur l’être qui n’a pas consenti à recevoir ce contrôle.
On l’oblige. On lui enlève son pouvoir souverain.

On vous ment en vous disant que le contrôle est de la sécurité. La sécurité ne se trouve pas dans le contrôle.
La sécurité se trouve dans l’amour.

Un enfant se sent en sécurité quand il est aimé, quand il est regardé avec bienveillance, quand il est accepté et encouragé dans ses potentiels.

Non. On vous ment. Et oui, l’enfant a besoin de cette sécurité là pour grandir et le contrôle ne le fera pas grandir. Le contrôle étouffera. Le gardera petit, morose et triste.

Chères âmes de cette terre, il est temps de vous réveiller et d’arrêter de croire tout ce que l’on vous dit.

Beaucoup de gens actuellement au Québec sont indignés de voir les enfants être contrôlé ainsi. Et vous avez raison d’être indignés car c’est votre cœur qui vous dit qu’il y a quelque chose qui n’est pas sain, qui n’est pas juste, qui ne nourrit pas le bien, ni l’amour. Vous avez le droit de dire Non.

Car on veut vous garder petit, on veut vous empêcher de grandir et de revenir à l’être divin que vous êtes. Et la meilleure façon d’y arriver est de contrôler et la meilleure façon de le faire dans une société et de commencer par l’enfance.

Car quand vous commencez par les enfants, ils seront eux-même en grandissant avec ce contrôle. Vous n’aurez même plus besoin de contrôler les adultes puisque les enfants auront appris à se contrôler eux-même. Est-ce que vous comprenez ce message qui est très important et que je vous dis avec force et vigueur car il est temps que vous aussi vous soyez avec force et vigueur pour protéger l’amour, pour le défendre et en être le gardien.

Vous n’êtes plus les gardiens de l’amour, vous avez perdus votre pouvoir de garder l’amour pour le protéger des menaces.

S’il vous plait, chers humains de cette Terre, rendez-vous compte de ce qu’il se passe sur cette Terre, que oui le mal existe et qu’il veut que vous soyez aussi le mal et qu’il veut entrer en vous.

Et que cela oui, peut se compliquer encore plus, peut aller plus loin si vous continuez à consentir à cela parce que vous avez peur parfois d’être dans votre plein pouvoir.

Alors, oui, votre ego va préférer le contrôle. L’ombre connait très bien votre psychisme.
Et entendez-moi bien ici, j’ai une profonde compassion pour ce qu’il se passe et je vous encourage à être dans la compassion et vous pouvez être dans la compassion et en même temps, refuser l’ombre, refusez l’insémination de l’ombre dans vos enfants à vous.

Arrêtez de projeter cette responsabilité aux parents, aux enseignants, aux gouvernements. Non, ce sont aussi vos enfants qui actuellement souffrent, vivent de la peur, vivent de l’anxiété, vivent déjà de la dépression, vivent de l’inquiétude.

Allez-vous continuer à laisser faire cela ? Ce sont vos enfants.
Ce sont les enfants de la société. de votre société. De votre monde. Vous êtes responsable de ce qu’il se passe actuellement, cela ne veut pas dire que vous êtes les bourreaux ou les initiateurs mais vous êtes responsables d’agir.

Et vous êtes responsables des conséquences qu’il y aura, car vous n’aurez pas intervenu en arrêtant l’ombre d’agir.

Message de Marie, canalisé par Aurélie