Une relation karmique est une relation avec des personnes que nous avons connu dans d’autres vies et qui n’est pas réglé, c’est à dire qu’il n’y a pas eu d’amour à un endroit de la relation. On appelle cela des noeuds karmiques.

Cela fait partie de notre travail d’Ascension spirituelle (incarner l’amour divin) de régler nos noeuds karmiques.

Comment reconnaître une relation karmique ?

Ces relations sont en général avec des personnes avec qui on « clique » rapidement, que l’on a le sentiment d’avoir connu depuis longtemps, avec qui on a une forte connexion. On peut vivre une sorte de lune de miel au début et puis… des drâmes arrivent : conflits, incompréhension, trahison, parfois minime mais qui nous font hautement réagir.

Ces réactions intenses sont dû à nos blessures personnelles mais aussi relationnelle. Il est fort possible que l’on revive dans cette vie le même genre de situation que l’on a vécu dans d’autres vies. Ces situations sont ainsi censée réveillés la ou LES blessures.

Il est très facile de se sentir perdus ou dépassés dans les relations karmiques car les émotions peuvent être très intenses.

Comment faire pour guérir une relation karmique ?

Oui, une relation karmique se guérit. Elle se guérit d’abord dans la relation avec soi ET avec l’autre.

La relation avec soi implique une écoute profonde de ses sentiments, de ses émotions, de ses blessures ainsi que l’accueil et l’amour de toutes ces parties blessées ainsi que le pardon.

La relation avec l’autre implique une écoute profonde et accueil des émotions de l’autre ainsi que (si prêt et sincère), la confession et le pardon. La confession étant d’avouer ses vices (pas de blâme, juste d’avouer quand on a pas été amour), et le pardon est de pardonner l’autre pour le mal qu’il nous a fait (bien souvent inconsciemment mais parfois consciemment…)

Ce que j’ai remarqué à travers mon expérience c’est que les actions des vies se répercutent. J’étais en colère qu’une femme « me pique mon chum » dans une vie. Dans une autre, l’immaturité en moi à créé une situation « de lui piquer son chum ». J’étais prise, inconsciemment, dans mon âme, par un pattern de vengeance qu’il m’a fallu dans cette vie conscientiser (mettre en lumière) et arrêter ce pattern par la souveraineté de mon coeur et créer avec cette femme (que je connais) un lien de confiance en plus de lui avoir demander pardon et de lui avoir pardonner.

J’ai fait beaucoup de processus en relation avec cette amie et je conseille à tous de faire ce processus en relation également. Vous n’êtes pas obligé de connaître vos anciennes vies… simplement de ressentir profondément vos émotions et comment vous vous sentez et d’avoir l’humilité nécessaire de voir que si une personne vous a fait du mal dans cette vie, c’est peut-être que vous aussi vous lui avez fait du mal. Dire cette phrase :

. Je te demande pardon si je t’ai fait du mal et je me pardonne   est une phrase qui vient purifier les liens.

Le fait de demande pardon n’implique pas d’exigence… c’est juste une demande. L’autre est donc libre de vous pardonner, ou non…

Je mettrai un bémol ici car j’ai remarqué que le pardon pouvait être utilisé d’une manière parfois légère. Si vous voulez toucher à de la vrai guérison, vous devez aller plonger en vous et vérifier qu’il n’y a pas des parties de vous qui sont encore en colère car un pardon qui est fait en niant des parties de vous encore en colère ne guérira PAS la relation ou seulement en partie.

Guérir ses relations karmiques est un vrai travail, humble et profond qui demande beaucoup de présence et d’amour. Il demande aussi de discerner nos mécanismes de fuite et de résistances. La « confrontation » avec l’autre permet aussi d’aller voir des choses que vous ne voyez pas de vous même… peut-être résisterez-vous à voir des parties de vous « bourreau » qui ont fait du mal et qui ne veulent pas s’excuser. L’autre peut vous dire comment il s’est senti, et l’accueil et l’écoute sans jugement de cet autre (qui vous parle idéalement sans blâme… idéalement…) peut vous donner des indications sur des parties de vous qui ont besoin d’être pardonné (par vous).

Pourquoi régler ses relations karmiques ?

Tout ce qui n’est pas amour crée des fissures et des cordes qui vous relient encore à la personne. La personne reviendra ans votre vie de diverses façon si vous ne « régler » pas ces relations donc que vous soyez en paix avec cette personne. Cette paix là se manifeste naturellement, par l’écoute et l’accueil de ce qui n’est pas en paix en nous face à cette personne.

L’Ascension Spirituelle n’est pas automatique pour tout le monde… Elle n’est pas collective mais individuelle et c’est un travail de chacun de régler son karma. Bien sûr, vous n’êtes pas responsable de l’autre qui ne souhaite pas le régler. Vous pouvez simplement régler la vôtre.

Nous sommes beaucoup à vouloir s’unir et travailler ensemble, nous, les travailleurs de lumière. Et nous sommes attirés par nos âmes soeurs, flammes jumelles etc… des connexions d’âmes généralement profondément karmiques qui inévitablement attirent des conflits pour pouvoir « régler » le karma. Il faut donc être outillé pour pouvoir créer ce merveilleux Nouveau Monde !

On commence une formation le 3 octobre sur les relations ! J’ai bien hâte de vous en parler plus !

https://www.facebook.com/events/614485492832583/