C’est comme des mémoires qui remontent à petit coups…

Des odeurs de terres cuites chauffées par le soleil sur un sol légèrement humide.

Parfois, quelques images de bouts de corps nus autour d’un feu crépitant.

Des bougies, des chants, des danses… des femmes…

Des soupirs…

et de la joie, des rires, de l’amour, de la tendresse, de la sensualité saine, un cocon sécuritaire où tout pouvait se dire entre nous.

Et surtout, ISIS. Au milieu, en nous, partout… Cette ISIS qui nous guidait vers cette joie d’être une femme dans le sacré, le divin incarné que nous étions.

J’ai été prêtresse d’ISIS. Et peut-être que toi aussi.

Qu’est-ce qu’une prêtresse d’ISIS ?

Voici ce qu’ISIS me dit : Une prêtresse d’ISIS est une femme qui savait comment honorer sa féminité. Je suis d’abord et avant tout une énergie qui nous habite et que vous pouvez invoquer afin de laisser être toute votre volupté, toute votre sensualité, toute votre sagesse féminine qui puise sa beauté au cœur de votre cœur.

Beaucoup de mensonges ont été dit à mon égard. Ce que je suis, vous l’êtes également. Je suis le cœur de votre féminité, je suis ce parfum que vous pouvez suivre pour libérer toute votre pureté, toute votre joie, toute l’exaltation d’être une femme. 

Une prêtresse d’ISIS était et est une femme qui savait comment m’incarner, jusqu’au bout de ses ongles. Elle incarnait l’amour divin, la joie, le chant, la légèreté, la liberté, la tendresse, la compassion, la douceur et parfois le sauvage brut. 

Que faisait les prêtresses d’ISIS ?

Elle continue à me dire : elles dansaient, elles chantaient, se réunissaient en mon nom pour honorer l’énergie que je suis mais surtout s’honorer elles-même. Dans cette société d’aujourd’hui, vous ne savez plus comment vous honorer comme une vraie femme. Vous vous êtes fait avoir en écoutant les autres qui veulent vous mettre à leur goût. Non, je vous le dis une vraie femme n’a que faire des faux semblants. Sa beauté est resplendissante car elle sait que cette beauté, elle la tient de Dieu, que c’est Dieu lui-même qui l’a créé ! C’est cela qui la rend si belle, car elle rayonne de cet amour de Dieu qu’elle SAIT qu’elle EST, en chaque instant.

Son maquillage n’est pas un cache-misère, c’est une extension de cet amour divin qu’elle complète à coup de peinture, comme pour terminer l’oeuvre de Dieu, qu’elle est. Oh ce Dieu que vous avez encore tant de misère à comprendre… Vous ne savez plus qui est Dieu tellement vous en avez parlé. Vous ne savez plus comment aimer Dieu tellement on vous en a dit du mal… Même ce mot devient terrible pour certains d’entre vous qui veulent fuir en courant car ce nom a été le symbole d’une oppression majeure et catastrophique.

Le Dieu dont je vous parle est celui qui EST et dans cet Être il est aussi, Amour… Quand une femme se relie à ce Grand Amour, elle le devient, et devient Dieu et sa Grande Beauté.

Voici ce que faisait les prêtresses d’ISIS, elles étaient Dieu… Vous avez souvent pensé que les prêtresses d’ISIS étaient prêtresses sexuelles. La sexualité faisait partie de rite de passage précis mais surtout en parfaite harmonie avec ce qu’elle était : Dieu lui-même qui s’offrait à tous.

Ô que vous avez torturé cette sexualité jusqu’à ce qu’elle devienne une misère, une souffrance, une torture pour vos âmes qui ont complètement perdu de vue la grandeur de cet acte qui vous relie à Dieu en un instant et qui plus est, avec le plaisir… Non, vous avez préféré la voie de la torture pour vous relier à Dieu alors que l’on vous proposait une voie de plaisir. Le plaisir est devenu le mal et la torture est devenu le bien.

L’abstinence (qui est une torture…) est devenue le bien. La prostitution est devenue le mal… Le voyez-vous ? Voyez-vous maintenant comment l’on vous a corrompu ?

Non, mesdames. Il est grand temps que vous repreniez goût au plaisir. ce Grand Plaisir qui vous relie au Plus Grand Bien, celui de l’Amour que Dieu vous porte depuis si longtemps…

Quand à moi, je suis Sa messagère, comme je l’ai toujours été.

Et de grâce, ne pensez pas que le plaisir est la destination… en faite, il est votre chemin !

Je tiens à dire que je ne pensais pas canaliser ISIS en voulant écrire ce texte, c’est pourtant ce qui est arrivé… Merci !

Je compléterai en disant que je crois que beaucoup de femmes aujourd’hui se rappellent de ces mémoires pour leur permettre de réactiver leur plein et beau potentiel féminin ! Qu’il est temps, je pense, de toute se reconnecter avec cette puissance féminine pour l’offrir au monde.

Je crois que l’on a encore beaucoup à apprendre de ce qu’est le Féminin en Vérité.

Il est temps, en faite d’accueillir et de se rappeler ceci et surtout de l’actualiser dans notre corps physique. Je vois encore beaucoup d’entre nous pris dans les livres pour apprendre alors que notre corps est une IMMENSE bibliothèque que nous pouvons ouvrir si nous prenons le temps d’y descendre. Voici aussi une facette de la spiritualité que nous avons oublié.

Descendre dans notre corps et non pas seulement monter dans les cieux. Faire descendre les cieux dans notre corps. Mais pour cela, il faut y être, bien présent, bien ancré… alors, attention au mental qui tourne et commençons par habiter notre corps si nous voulons vraiment connecter à notre Féminin Sacré.

Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez me contacter.

Sachez que des consultations sont possibles en guidance avec ISIS pour éveiller votre prêtresse.

Et sinon, vous pouvez venir à ma prochaine retraite : https://www.lessoinsdaure.ca/retraite-la-puissance-de-shakti/

À bientôt ! xx

Aurélie