(438) 938-1212 info@lessoinsdaure.ca

C’est pareil à chaque année. Les feuilles tombent et notre moral aussi comme une descente dans la grotte, un repli sur soi bénéfique à l’introspection.

Encore énergisés par la chaleur de l’été, nous accueillons cet automne, quand même, avec légèreté.

Il n’empêche que le deuil est là…

En ce moment nous sommes amenés à vivre de nombreux deuils. Le deuil de nous-même, de relations… nous sommes amenés à quitter ce qui ne nous convient plus. Nous sommes amenés à dire NON plus fermement et solidement à tout ce qui ne bénéficie plus à notre évolution lumineuse.

Nous le devons… et cela se fait tout seul…

C’est comme une énergie qui nous surprend, ce NON qui émerge comme un volcan en éruption et qui vient tout changer notre vie.

Quoi faire ? 

Laissez faire, laissez être… laissez tomber ces feuilles mortes en nous et en dehors de nous. Accepter. accepter le changement en nous et autour de nous. Nous ne pouvons plus planifier comme avant… le moment présent devient notre meilleur ami, la volonté et la confiance deviennent nos ailes, la persévérance notre moteur !

Go !

Bien sûr, la tristesse, la confusion, la peur viennent nous visiter. Acceptons-les, accueillons-les avec amour. Ce sont des messagères elles aussi.

Acceptons la beauté du deuil, plongeons dans nos pleurs, dans cette déconstruction pour voir naître en nous ce nouveau nous. Cette graine qui va se reposer pendant l’hiver, intégrer et pousser au prochain printemps.

L’intelligence des saisons est aussi intérieure. Dansons avec l’automne en nous, osons aimer cette mélancolie grise qui plonge notre être dans la brume. Rien de mal, rien de bien. C’est.

Acceptons de quitter. Acceptons de partir. Acceptons la tristesse de fermer la porte. Vivons chaque instant du deuil et émerveillons-nous de cette expérience humaine.

Les émotions sont des cadeaux à offrir à notre être. Elles sont riches d’apprentissages. Continuons à nous offrir ces espaces de guérison qui nous allègent.

Parfois oui, il n’y a rien à faire pour guérir… juste être avec ses émotions, vivre son deuil… et ne pas oublier qu’au cœur de tout cela réside une étincelle de lumière encore plus lumineuse…

Vivons nos deuils. Laissons-nous mourir de tout ce qui est prêt à mourir en nous et en dehors de nous !

Aurélie