De plus en plus d’humains sur cette Terre vivent « l’éveil spirituel ». C’est comme des vagues de conscience qui réveillent des flopées d’humains qui commencent à s’éclairer et à percevoir le monde de manière différente…

C’est comme une lanterne qui s’allume intérieurement et provoque une transformation majeure au sein de laquelle nous ne savons plus vraiment qui nous sommes.

C’est comme un coup de marteau qui nous fait comprendre que tout ce que nous croyions auparavant est faux et que nous devons nous réinventer complétement…

C’est un choc !

Rien de bien paillettes et Walt Disney… L’éveil spirituel est un GRAND choc qui arrive souvent à une seule personne d’un groupe d’amis. Petit à petit, ce nouvel éveillé s’éloigne de ce groupe d’amis car il ne résonne plus avec les mêmes choses : alcool et autres…

Le problème étant : le nouvel éveillé sait ce qu’il ne veut plus, mais il ne sait pas très bien ce qu’il veut car toutes ses manières de chercher de l’information ou des réponses ne sont plus les mêmes. Il est paumé… Mais ne va pas forcément le dire !

La confusion du nouvel éveillé

S’en vient nécessairement une période d’errance qui, en faite, est incroyablement fertile ! Durant cette période, il peut résister en restant dans son travail par sécurité (généralement, cela va lui faire de plus en plus mal jusqu’à ce qu’il décide de partir ou qu’il arrive quelque chose à son travail pour qu’il parte).

Durant cette période, le nouvel éveillé peut voyager, se perdre, faire de multiples travails alimentaires et vaguer de gauche à droite en atelier pour tenter de recevoir des réponses.

Car les réponses sont là ! Elles sont là ! Mais souvent, elles sont difficiles à assumer car cela demande de dépasser certains blocages et surtout de faire le deuil définitif de ce que nous étions avant l’éveil… Ce n’est pas tant que celui que nous étions avant n’existe plus, c’est qu’il s’est transformé et nous sommes maintenant différent, comme de nouveaux agents du Nouveau Monde qui répondons à de nouvelles règles, de nouveaux codes dont les « autres » non-éveillés ne répondent pas encore…

Voici donc qui crée un Grand Inconfort car un non-éveillé ne PEUT comprendre complètement le nouvel éveillé… Le nouvel éveillé doit donc aussi, faire un deuil de relation… et faire un acte de profond lâcher prise envers ses amis « non-éveillés » qui NE PEUVENT le comprendre…

J’écris ces mots en majuscule car ceci est une étape qui peut être difficile pour le nouvel éveillé. C’est sa première grosse épreuve d’amour inconditionnel… Aimer cet « autre » non-éveillé, ne pas le rejeter, l’accueillir, mais aussi se choisir en allant vers des amis qui le comprennent !

La quête de la mission de vie

Nécessairement, le nouvel éveillé se retrouvera en quête… en quête de sens, d’utilité… il VEUT offrir une contribution au monde car il devient plus sensible à ce qui se passe dans le monde. Dans le même temps, il connecte avec d’autres dimensions et VEUT incarner les désirs de son âme, écouter les signes, écouter ses guides.

L’inconfort qu’il vit au travail, il veut le fuir parfois en voulant créer une mission de vie avec des projets. Pleins de projets !

Néanmoins, ces projets n’avancent pas toujours bien ou aussi vite qu’il le souhaite et des frustrations peuvent être éveillées causant encore plus d’inconfort…

Car ce n’est pas comme cela qu’une mission de vie fonctionne…. une mission de vie n’est pas un projet mais un chemin que nous marchons déjà afin d’évoluer en tant qu’âme.

Notre mission de vie va nous amener vers nos plus grands inconforts (faire des vidéos sur le web, travailler avec les femmes, travailler avec les hommes..) car la Grande Mission de notre âme est en faite d’incarner l’amour. C’est tout et en même temps très concret car si il y a des domaines ou des aspects de notre vie ou dans cette dimension que nous n’aimons pas, notre chère âme va en faite nous pousser très fort à aller guérir cela. N’est-ce pas ?

Notre mission de vie n’est pas notre expertise…

En faite, pas au début, mais nécessairement nous le devenons… Ce que je souhaite dire c’est que la mission de vie n’est pas un métier… elle est une opportunité d’évolution pour notre âme qui a besoin d’aimer ce qu’elle n’aime plus.

Alors comment survivre à l’éveil spirituel ?

. En acceptant la profonde transformation et comprendre que ce n’est plus nous qui contrôlons mais notre âme qui nous guide

. En acceptant de ne plus rien savoir…

. En acceptant le changement

. En rencontrant des gens « comme nous », notre tribe

. En se laissant guider et explorer pour trouver notre VRAIE mission de vie…

. En lâchant prise, en ayant confiance et comprenant que nous sommes exactement là où nous devons être.

Aurélie Blanwalhin-Dupont

 

Besoin d’aide ? Je t’invite à prendre RDV avec moi : https://www.lessoinsdaure.ca/guidance-coaching-mission-de-vie/