Vous lirez probablement pleins de choses concernant les relations karmiques. Voici mon avis sur la question.

Les relations karmiques sont des relations qui ont quelque chose de non-clos (ce qui est non-clos est ce qui n’a pas été aimé, peu importe quoi…) qui a débuté dans d’anciennes vies et qui se répète jusqu’à temps que ce soit clos.

Ainsi les relations karmiques sont celles avec qui nous avons encore des liens de non-amour, soit parce que nous n’avons pas pardonné à l’autre (= colère, vengeance, rancoeur = non-amour…), soit parce que l’autre ne nous a pas pardonné (= honte, tristesse = non amour), soit parce nous ne nous sommes pas pardonné (= culpabilité = non-amour)…

Vous l’aurez compris, le Pardon est, selon moi, une des conditions principales de la résolution d’un conflit karmique. Il y en a d’autres. (Pardon= amour). C’est simple en concept mais BEAUCOUP plus compliqué dans l’expérience, hein ? C’est NORMAL

You are not perfect. It’s ok. I love you.

Comment reconnaître une relation Karmique ?

C’est une relation qui est INTENSE. Cette intensité qui peut paraître déconcertante… car elle est en faite l’expression d’émotions refoulées dans le passé. C’est comme si, dans cette vie, nous allons vivre des situations conflictuelles avec une personne, en faite RE-vivre ces situations, afin que nous puissions réveiller nos blessures et libérer nos vieilles patentes d’émotions refoulées…

Oui. C’est nous. Notre Grand Nous, qui nous amène ces relations là afin de nous libérer. Les relations karmiques sont donc une grande JOIE car elles nous permettent de nous LIBÉRER ! Allez, fais-un gros Youpii avec moi pour te sortir de ton petit drame… oui, allez.

Comment s’en sortir ?

Oui. Il est vrai qu’à travers cette intensité, il peut être plus difficile de transmuter les blessures réveillées. Car l’ego s’y perd un peu et « croit » que l’histoire qui se joue est vraie. Oui, elle est réelle, mais par .vraie. car elle est une occasion de transmuter…

Le plus difficile, dans mon cas, a été de ne pas « réagir » dans ces situations qui me mettaient vraiment en colère avec des partie de moi qui voulait agresser l’autre (= vengeance = non-amour = cycle de souffrance). Il m’a fallu comprendre que je devais prendre un temps d’abord pour moi, peut-être même me trouver des espaces d’empathie (en moi ou avec des amis), pour ACCUEILLIR l’agressivité réveillée et la LIBÉRER, soit par des cris et mouvements corporels… Mais SURTOUT pas la censure. SURTOUT PAS.

L’idée est de SORTIR ce qu’il y a en dedans et de ne pas de nourrir cette illusion que l’on va arriver à transmuter sans SORTIR ce qu’il y a besoin de SORTIR (je sais je l’écris 3 fois parce que je veux VRAIMENT me faire comprendre.

Tu sais, cette illusion dans le monde spirituel qu’il faut être parfait lumière TOP High pour transmuter. Et bien NON. Allez, je redis : NON. Parce que cela me fait du bien et que je vois très bien le genre de manipulation qu’il y a derrière pour nous faire sentir mal quand nous avons des émotions « négatives » comme la colère par exemple. C’est NON.

S’aimer, c’est aimer tout. Aimer seulement certaines parties de nous, c’est se séparer. Et se séparer est l’inverse de l’union. (you got it right ?). Et aimer est FORCÉMENT, INDUBITABLEMENT, la force qui augmente le taux vibratoire en un clin d’oeil… pas besoin de codes, pas besoin de pirouette, pas besoin de tambour, tu aimes et tu retrouves tout ton pouvoir, c’est merveilleux.

Parfois, nous ne réussissons pas à sortir ce qu’il y a en dedans parce que : 

1- Nous sommes trop dans le mental et passons notre temps à analyser nos émotions et le pourquoi du comment plutôt que juste crier… Je te dis, vas crier… pas sur l’autre ! Ailleurs…

2- Nous ne sommes pas assez connectés à notre corps physique

3- Notre ego nous fait croire que cet autre être nous a vraiment fait du mal (personne ne peut nous faire du mal, en Vérité, le mal n’existe pas) et nous restons bloqué au niveau de la victimisation (je sais c’est une grosse croyance de l’ego que le mal existe…).

4- Nous ne prenons pas assez responsabilité sur le miroir que nous offre l’autre dans la situation

5- Nous ne voulons pas aller voir plus loin que la situation (restons bloqués au niveau mental au développement personnel, de maman et papa qui nous ont fait du mal alors que la situation nous présente que cela se reproduit au niveau des vies passées).

Alors quoi faire ?

. Pardonner avec le Vrai Pardon. Pas le pardon qui pardonne sans avoir transmuter d’ABORD les émotions reliées. Nous ne devons plus avoir de rancoeurs pour pardonner… si vous avez encore de la rancoeur, vous ne pouvez vraiment pardonner car la rancoeur va attirer l’énergie de vengeance qui est l’EXACT inverse du pardon.

. Créer de la présence à soi : accueillir les émotions, les blessures avec profond amour inconditionnel pour SOI d’ABORD

. Sortir le surplus par des moyens de libération émotionnelle physique ou artistique (l’art est EXTREMENENT efficace pour Ça)

. Être vrai et authentique dans la relation. Parler de ce que vous avez vécu, en prenant responsabilité. Exprimer ce que vous vivez (après accueil) et accueillez ce que l’autre vit.

. Prier : Priez pour l’amour, émettez des intentions de paix. ici je pose une ATTENTION car ce n’est pas parce qu’on va mettre une intention de paix que celle-ci va arriver TOUT DE SUITE. Non. La paix arrivera peut-être après une guerre car c’est le chemin que la paix voudra cheminer pour s’instaurer avec plus de profondeur. Car cette guerre-là saura déterrer toutes les vieilles rancoeurs, les colères, les blessures qui font entravent au dépôt plus stable (car plus profond) de cette paix en nous. Et c’est ainsi que la guerre, travaille, elle aussi pour la paix (in fine), pour tout ceux qui sont conscients et savent comment la chevaucher. C’est ainsi aussi, que l’on sort de la dualité, de cette guerre entre la guerre et la paix. Ceci demande d’instaurer en nous une conscience plus vaste, plus amoureuse… de tout !

Bon courage pour vos conflits karmiques ! On est loin d’avoir terminé et je suis loin d’avoir tout dit !

Et ceci est.. magnifique, même si j’en vis encore de toutes les couleurs avec les relations karmiques. Ainsi soit-il. 🙂

Je vous souhaite à tous une belle expérience humaine,

Aurélie

(Et si vous avez besoin d’aide, je vous offre des coaching précis, adéquats et percutants qui vous permettent de débloquer ce genre de situation-là ! Cliquez-ici : Mes coaching