J’aime bien canaliser le dimanche à 11h. Je ne sais pas si c’est un conditionnement qui me rappelle la messe (auquel je n’assistais pas), mais c’est un horaire dans lequel je me sens de me recueillir, de m’ouvrir, d’intégrer aussi quelques réponses pour bien finir ma semaine et bien commencer mon lundi !

Ce dernier dimanche, j’ai canalisé ce cher Jésus. Il nous a parlé d’espoir, de foi mais aussi de notre relation à l’ombre. Une nouvelle façon d’être en relation avec nos peurs et tout ce que nous considérons : noir.

Ce dimanche 31 août, j’aimerai canaliser le Maître Saint-Germain. A vos agendas ! Ça va être joyeux !